photo

    Les enseignes de luxe rationalisent leurs portefeuilles

    16 novembre 2017

    Les enseignes de luxe rationalisent leurs portefeuilles pour se concentrer sur les marchés de destination et miser sur des magasins plus grands

    Selon le Conseil international en immobilier Savills, les villes de destination en Europe, en Amérique du Nord et dans la région Asie-Pacifique, hormis la Chine, ont toutes connu une hausse proportionnelle de leur part mondiale d’ouvertures de boutiques de luxe en 2017. En effet, les enseignes se recentrent désormais sur ces marchés en réponse au ralentissement de la croissance des dépenses personnelles en articles de luxe. Par ailleurs, le nouveau rapport mondial de Savills sur le commerce de luxe indique que la Chine et le Moyen-Orient n’ont enregistré cette année que 9 % des ouvertures mondiales de boutiques de luxe, contre 17 % en 2016.

    Savills estime que les enseignes de luxe auront ouvert environ 350 nouveaux magasins dans le monde d’ici la fin de l’année, contre près de 470 en 2016. D’après la société de conseil, la hausse des dépenses par client en produits de luxe ayant été plus modérée, de nombreuses marques ont choisi de rationaliser leur portefeuille et d’investir dans des emplacements plus stratégiques.  Ainsi, les villes de destination en Europe ont représenté 38 % des ouvertures de boutiques de luxe cette année, contre 36 % en 2016. Paris, Londres et Milan se classent de ce fait parmi les 10 premières villes au monde en nombre d’ouvertures de magasins haut de gamme. Citons par exemple les boutiques de Stella McCartney, Panerai et Chloé à Londres, et celles de Louis Vuitton, Balenciaga et Rimowa à Paris.

    Part mondiale des ouvertures de magasins de luxe par marché

    Marché

    2017

    2016

    Europe

    38 %

    36 %

    Asie-Pacifique

    27 %

    24 %

    Amérique du Nord

    21 %

    15 %

    Chine et Moyen-Orient

    9 %

    17 %

    Cette tendance va de pair avec une augmentation de la superficie moyenne des nouveaux magasins de luxe, qui est passée de 288 m2 en 2016 à 306 m2 en 2017.  Le rapport révèle que même les villes les plus « chères » sur le plan de l’immobilier, comme New York et Tokyo, ont vu la taille moyenne de leurs magasins augmenter cette année, car les enseignes cherchent à optimiser au maximum l’impact de leur portefeuille de magasins. Ainsi, Moncler a ouvert un nouveau magasin d’environ 800 m² à Milan en 2017, considéré comme le plus grand de la marque à ce jour, tandis que Loewe a doublé la surface de sa boutique de la rue de Serrano à Madrid.

    Marie Hickey, Directrice Recherche Retail Savills, affirme : « Même si le nombre d’ouvertures de nouveaux magasins de luxe a diminué à l’échelle mondiale cette année, les stratégies d’investissement de la marque dans des emplacements plus prisés ont permis de délocaliser et de consolider certains portefeuilles, ainsi que d’ouvrir des magasins de plus grande taille dans les « meilleurs » emplacements d’un marché donné. Cette tendance se retrouve également dans les ouvertures de nouveaux magasins ».

    Anthony Selwyn, Directeur Retail Luxe Savills, ajoute : « La hausse mondiale des ventes de produits de luxe se traduira par un besoin de nouveaux points de vente en 2018, même si l’accent devrait rester mis sur les marchés stratégiques et sous-représentés en Europe et en Amérique du Nord. Les enseignes haut de gamme offrant des produits abordables continueront également à jouer un rôle clé sur l’ensemble du marché du luxe, d’autant plus que, dans ce segment, plusieurs magasins d’une enseigne donnée peuvent coexister dans une seule et même ville ».

     

     
     

    Key Contacts

    Marie Hickey

    Marie Hickey

    Director
    Commercial Research

    Savills Margaret Street

    +44 (0) 20 3320 8288

     

    Anthony Selwyn

    Anthony Selwyn

    Director
    Central London Retail

    Savills Margaret Street

    +44 (0) 20 7758 3880